Les sites de rencontres, facteurs de mixité sociale ?

Les sites de rencontres facteurs de mixité sociale ?

A l'heure actuelle, on compte des milliers de sites de rencontres qui cherchent tous à innover et à se démarquer des autres sites. Parmi les nouvelles plateformes disponibles il existe beaucoup de sites dits « spécialisés » qui visent à regrouper les personnes partageant les mêmes opinions politiques, religieuses, etc. Aussi, face à ces nouvelles communautés digitales, nous pouvons nous demander, les sites de rencontres sont-ils un frein à la mixité sociale ?

Les sites de rencontres qui mettent l'accent sur les différences sociales

Avec les sites de rencontres « spécialisés », il est désormais possible de choisir, dès l'inscription, les personnes avec qui vous acceptez de discuter. En effet, en optant pour un site qui défend certaines valeurs politiques plutôt que d'autres, le célibataire se ferme totalement à toute une partie de la population avec laquelle il connaît des différences idéologiques. En segmentant ainsi les célibataires, les sites de rencontres semblent donc freiner la mixité sociale que permet pourtant Internet.

Ces sites de rencontres « spécialisés » se rapprochent de sites communautaires et n'encouragent donc pas le brassage entre les différents milieux sociaux qui composent la population. Ce sont des sites de rencontres intracommunautaires qui permettent l'échange entre individus d'un même milieu, d'une même appartenance politique, religieuse, etc. Cependant, l'avantage que cela représente réside dans le fait que les utilisateurs partagent un point commun qui leur permet de discuter plus facilement.

Les sites de rencontres favorisent le rapprochement de différents milieux sociaux

Sur un site de rencontres « généraliste », toutes sortes de personnes se croisent et peuvent interagir ensemble. Sur ces sites classiques, comme Meetic ou Adopteunmec par exemple, les utilisateurs n'appartiennent pas nécessairement aux mêmes milieux sociaux, ils ont des métiers et des centres d'intérêts totalement différents. Sur de telles plateformes, les célibataires peuvent donc trouver l'amour auprès d'une personne qu'il n'aurait pas eu l'occasion de côtoyer dans la vie réelle.

Les sites de rencontres "classiques" permettent des interactions entre des personnes qui ne se seraient peut-être pas parlé dans un autre contexte. Ces plateformes bouleversent les milieux sociaux en les faisant se côtoyer sur la toile et, éventuellement, se rencontrer dans la vraie vie. Cette mixité sociale est par ailleurs aidée par le fait que les célibataires discutent chacun derrière leur écran et que l'appréhension que l'on peut ressentir face à une personne qui n'est pas du même milieu est ainsi éliminée.

Les sites de rencontres, facteurs de mixité sociale ?

En définitive, il semble que certains sites de rencontres favorisent davantage la mixité sociale que d'autres. Les plus grands sites de rencontres, qui regroupent le plus important nombres d'utilisateurs, sont ceux qui, a priori, favoriserait la mixité sociale. Forts de ce constat, nous pouvons alors nous demander si le succès des sites de rencontres généralistes n'est pas le reflet d'une volonté de mixité sociale au sein de notre société ? N'est-ce pas là une preuve que les individus dépassent les considérations à propos du milieu social pour s'épanouir ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>