Etes-vous un boulet sur Meetic ?

 

Boulets vs Sites de rencontres

 

Plus une personne passe de temps sur les sites de rencontre, plus elle se fixe des critères pour sélectionner ses partenaires potentiels et éliminer rapidement les profils ''boulets''. Pour ne pas être inclus dans cette seconde catégorie, certaines erreurs ne doivent pas être commises.

 

Au lieu de décrire ce qu'il attend de sa partenaire, le boulet dresse la liste des défauts qu'il ne peut pas supporter

Sur les profils des sites de rencontres, les descriptions du type « Recherche une personne qui ne soit pas trop jalouse, qui ne fume pas, sans enfants et surtout ''hystériques s'abstenir'' » sont fréquentes.

Dresser la listes des qualités et défauts que l'on recherche ou souhaite éviter n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Cependant, mettre en avant ce que l'on refuse catégoriquement aux dépends de ce que l'on recherche est une erreur à ne pas commettre. En effet, une partenaire potentielle, même si elle n'a pas les « défauts éliminatoires », ne s'attardera pas sur un tel profil car il donne une image de son propriétaire à la fois borné, trop sur de ses propres qualités et focalisé sur les défauts des autres. Cela n'a rien de valorisant !

Sur Meetic, le boulet est torse nu sur sa photo de profil

Montrer que l'on a un physique avantageux est une fausse bonne idée !

Au pire, on pensera que l'homme qui affiche ainsi son physique est prétentieux voire narcissique, limite pervers… Mettre son physique trop en avant est une erreur car cela laisse supposer que c'est ce qui compte le plus. Cette supposition peut en faire fuir plus d'une.

Au mieux, si la photographie « dénudée » donne envie à une personne d'entrer en contact, on peut se demander si le physique et les apparences sont la seule chose qui lui importent dans le choix d'un partenaire.

Bien sur, pour les personnes qui ont un physique « crevette » ou « amateur de bière » la question ne se pose pas ! Pour en savoir plus, retrouvez nos conseils pour bien choisir sa photo de profil.

Le boulet multiplie les fautes d'orthographe, de grammaire et de ponctuation sur Meetic

Si un profil est truffé de fautes, les partenaires potentielles risquent de ne jamais dépasser la lecture de la première ligne… Elles ne prendront pas la peine de répondre aux messages qui donneront de leur émetteur l'image d'un homme peu intelligent ou paresseux.

Personne n'est à l'abris d'une petite erreur, le problème intervient lorsqu'il y en a beaucoup. Il faut donc prendre le soin de se relire. Pour ceux qui ne maîtrisent vraiment pas la rédaction (nous ne sommes pas tous des littéraires), ils auront tout intérêt à faire appel à un proche pour vérifier que aucune coquille ne s'est glissée dans leur profil.

Le boulet écrit comme un collégien en usant et abusant des émoticônes, lol, mdr, etc

Les mots et la ponctuation sont là pour exprimer nos idées et nos émotions. Quelqu'un qui utilise énormément de smiley, de petits cœurs ou autres « kikoo lol », donne l'impression qu'il ne maîtrise pas l'art du langage. Si l'on ne sait pas s'exprimer par écrit sans dessins ou expressions collégiennes incorrectes saura t-on tenir une conversation adulte ?

En écrivant de la sorte, on ne paraît pas « djeuns » et branché mais ridicule et immature. Sur les sites de rencontre, les émoticônes et expressions de langage sms doivent donc être utilisées avec parcimonie.

Sur Meetic, le boulet pose des questions sur les origines ethniques ou religieuses

C'est récurrent, beaucoup de gens pensent que relever le côté « exotique » ou « typé » du physique d'une personne est un bon moyen de l'aborder « Tu n'aurais pas des origines Espagnoles ? », « Ton prénom est original, d'où viens tu ? », etc. C'est une erreur à ne pas commettre !

Certaines personnes n'en feront pas une formalité ou trouveront simplement l'approche maladroite et banale, mais d'autres pourraient considérer ce genre de messages à la limite du racisme, même s'il est tourné comme un compliment. Pour éviter toute erreur d'interprétation, il est conseillé de garder ce type de réflexions pour soi, et attendre d'avoir commencé à échanger avec la personne avant de lui poser la question (si la photo ou les messages de la personne laissent clairement penser qu'elle a des origines étrangères, en faire totalement abstraction après plusieurs messages laissera penser que l'on ne s’intéresse pas à elle).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>